Désert de Dasht-e Lut

Dans la partie méridionale de l’Iran, le Dash-e Lout est un but d’aventure particulièrement recommandé pour les fous du désert. Le périple commence  dans la province de Kerman. Zoom.

Introduction

Rien que des dunes, des châteaux de sable, et des crêtes rocailleuses surplombant le rouge de la latérite. Le désert de Lut, communément appelé Dacht-e Lout ou Dasht-e Lut, est une invitation éternelle au voyage pour les touristes de passage dans la province de Kerman, au sud-est de l’Iran. Vous traverserez l’un des déserts les plus chauds de la planète, où toute forme de vie a développé des modes d’adaptation particuliers. Un univers aride façonné par le vent, le temps et les pluies intenses et rares qui s’assèchent rapidement après leur venue, ne laissant derrière elles que des cristaux de sel. Un désert aussi effrayant qu’envoûtant où les amoureux de grands espaces, d’adrénaline et de voyage au bout du monde se perdront à volonté.

Notes d’histoire

Lut répond à trois orthographes différentes – Dash-e Lout, Dacht-e Lout ou désert de Lut. Il tire son nom de Loth, le personnage de la Bible et du Coran, au secours duquel deux messagers de Dieu ont été dépêchés à Sodome et Gomorrhe.

Le grand désert salé de Lut est compris administrativement dans les provinces de Kerman, de Sistan et de Baluchestan. Ses reliefs de yardangs forgés par les rafales de vent sont l’une des raisons pour lesquelles il a été distingué spécialement par l’Unesco. L’institution y voit « un exemple exceptionnel des processus biologiques en cours ». Le désert mesure 480 kilomètres de long sur 320 kilomètres de large.

L’aridité extrême de Lut le rend unique au monde. Les satellites de la NASA ont enregistré une température de 70,7o C dans le Dasht-e Lut, soit le record de température que la surface terrestre ait jamais connue.

Les points forts du site

À dos de chameau ou en 4 x 4, partez à la rencontre d’un endroit absolument unique où vous n’avez pour tout horizon que l’or du sable et le bleu du firmament. Le désert de Lut est jonché de formations rocheuses impressionnantes. Au cours de votre traversée, vous vous amuserez à marcher dans le sable brûlant, à défier les vagues de dunes, qui s’élèvent parfois jusqu’à 980 pieds (300 m), et à compter les dromadaires qui passent sur votre chemin. Burinés par le vent et les cours d’eau, les dunes de sable revêtent les formes les plus curieuses : château, tunnel, étoile ainsi que des nebkhas colonisées par une touffe de végétation… 

La deuxième particularité du désert tient à l’abondance de bassins de sel. Les lacs salés se forment sous l’effet de l’évaporation, lorsque, par manque de pluviosité, les cours d’eau se mettent à sec, laissant place à des dépôts de sédiments. Lorsqu’il pleut dans le désert, le lessivage des matières organiques causé par le ruissellement empêche la faune et la flore de s’installer. Il ne subsiste après les précipitations que du sel, des dolines et des roches volcaniques.

Le Dasht-e Lut est considéré à juste titre comme le plus chaud, le plus aride et le plus pittoresque des déserts afro-asiatiques. Besoin d’une suggestion d’itinéraire ? Commencez la traversée en entrant dans le village montagnard de Mahan. Enveloppés d’un manteau de neige scintillant, les sommets de Mahan sont des buts de trek appréciés. Vous visiterez ensuite des palais abandonnés et d’anciens caravansérails où s’arrêtaient les marchands et les pèlerins qui s’engagent sur la route de la soie. Attardez-vous dans la citadelle de Keshit, inscrite en 2004 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. C’est une véritable expérience de fouler de vos pieds cet ensemble urbain de 180 000 m2, qui abrite des maisons en terre cuite, des moulins et un puits d’eau, et n’est plus aujourd’hui que ruine et désolation.

À la tombée du soir, votre guide s’arrêtera probablement à l’oasis de Keshit, un endroit plein de vie et de verdure qui surgit comme par magie au milieu de cet environnement désertique. Le coucher de soleil auquel vous aurez droit, en vous postant en haut des dunes, sera inoubliable. La nuit, vous avez l’option de dormir à la belle étoile ou de camper sous une tente confortablement aménagée, mais la compagnie des loups amicaux qui rôdent de tous côtés sera inévitable. À l’aube, vous n’aurez qu’une envie, une fois réveillé par votre chauffeur : recommencer !

Meilleur moment pour visiter

Les experts de voyage sont fermes : la chaleur accablante de l’été est à éviter ! Le désert se visite sans problème au printemps, soit à partir de la mi-septembre jusqu’à fin décembre. Les touristes sont priés d’emporter un couvre-chef (foulard ou casquette) et de ne s’en séparer sous aucun prétexte tout au long de la traversée du désert. Prévoir des tenues adaptées.        

Comment y aller ?

Le désert de Dash-e Lut est d’accès relativement facile. Pour y aller, il faut prendre la route de Shahbad et progresser plus loin, avant de garer le véhicule à proximité. Le plus simple est de recourir à une location de jeep privé. Plus d’un guide local de Kerman se ferait une joie d’y conduire les touristes. Soyez attentif au choix de votre guide : la connaissance du désert, une certaine débrouillardise et un bon niveau d’anglais ou de français sont les qualités recherchées. Côté prix,  le voyage revient plus ou moins cher suivant sa durée et le nombre de passagers.

3 photos

Bonjour

Je suis Afrooz de "Key2persia". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+98-9173368515